La Sicile à vélo

Détail

Traverser la Sicile à vélo est une merveilleuse aventure. L’île mérite d’être visitée lentement.

Vous aurez l’embarras du choix, car il existe de nombreuses associations sur le territoire qui proposent des parcours organisés. Voici quelques idées pour entreprendre certains des nombreux itinéraires possibles.

Nous trouvons de bonnes idées dans le SIBIT Susteinable Interregional Bike Tourism, un projet européen qui implique les villes siciliennes de Syracuse, Caltanissetta, Raguse, Agrigente et Trapani.

L’itinéraire qui relie Trapani à Syracuse traverse plusieurs des plus belles localités de l’île. De Trapani, en direction d’Agrigente, on peut choisir de passer par l’acropole de Sélinonte, ou par Ségeste.

Pour télécharger les parcours, il suffit de se connecter au site de la FIAB, Fédération italienne de l’environnement et du vélo.

La ligne côtière qui sépare Trapani de Marsalaest d’une rare beauté : une étendue d’eau de mer lisse et calme qui reflète le bleu du ciel sicilien.

À cette extrémité occidentale de la Sicile, on trouve les Salines de la lagune, un territoire unique en face de l’île de Mothia, le long de la célèbre « route du sel », la porte d’entrée pour la réserve naturelle des îles de l’étang. Les jolis moulins à vent encadrent un paysage composé de bassins, de canaux, de monticules et de tas de sel. Plus loin, les trois perles : les îles Égades.

La principale piste cyclable se trouve dans la province d’Agrigente: 170 kilomètres de parcours entre mer et sites archéologiques. En partant de Porto Palo di Menfi, par exemple, on peut atteindre en pédalant les villes de Sciacca et Menfi jusqu’à Montallegro. On peut découvrir la réserve du WWF de Torre Salsa et, de là, prendre la route panoramique qui passe par Realmonte, Capo Rossello, Scala dei Turchi et Porto Empedocle, où se trouve la maison natale de Luigi Pirandello. La Vallée des Temples est pratiquement à deux pas…

En nous déplaçant à l’intérieur de la Sicile, près de Caltanissetta, un autre itinéraire intéressant passe entre des châteaux et des champs de blé à perte de vue, de Gela vers le château médiéval de Mazzarino; sinon vous pouvez vous diriger vers Mussomeli, et visiter l’ancien château.

L’itinéraire se poursuit dans un paysage rural autour de Raguse, entre les murs en pierres sèches qui se croisent sur la route côtière, jusqu’à arriver à Donnafugata, le château aux légendes fascinantes qui a nourri l’imagination de nombreux réalisateurs, dont Luchino Visconti dans le Guépard.

Puis, tournons-nous vers la piste cyclable baroque, qui passe en revue les villes protégées par l’UNESCO comme Modica, Scicli, Palazzolo Acreide et Noto, en direction de Syracuse. Et nous voici sur la côte sud, vers l’île des Courants et Capo Passero, la commune d’Italie la plus au sud. De là, on découvre la Réserve de Vendicari, puis la Réserve marine du Plemmirio et, enfin, Syracuse.

Vous découvrirez de nombreux itinéraires du Haut Belice de Corleone, dans la province de Palerme. On traverse des petites villes comme Monreale, célèbre pour son merveilleux Dôme (UNESCO), Piana degli Albanesi, connue pour ses cannoli, Palazzo Adriano, décor du film « Nouveau Cinéma Paradiso », Cefalà Diana, connue pour ses charmants thermes arabes, la Réserve naturelle orientée Bosco della Ficuzza, où se trouve la Real Casina di Caccia et, enfin, Corleone.

En changeant de coin, ceux qui ne craignent pas la fatigue ne peuvent manquer la montée sur l’Etna, le volcan en activité le plus haut d’Europe, inscrit par l’UNESCO au Patrimoine mondial.

« 3 340 mètres, un massif unique et majestueux qui surgit de la mer et qui ne demande qu’à être escaladé, pédalé, conquis. Une montagne qui peut être escaladée toute l’année, en hiver comme en été. Pendant les mois froids, vous avez besoin d’un blouson plus épais pour descendre et il n’y a, tout au plus, que trois-quatre jours par an où la neige vous empêchera de parcourir ses versants. En été, en revanche, escalader l’Etna en laissant la chaleur sicilienne en bas sera une expérience régénératrice».

C’est ainsi que le projet Parc cycliste de l’Etna décrit les ascensions du volcan, en proposant pas moins de six ascensions bien cartographiées. La signalisation appropriée, qui invite à faire attention et à respecter la présence des cyclistes, donne toutes les informations sur les caractéristiques des parcours. La première ascension va de Ragalna à Piano Vetore (14 kilomètres) ; la seconde part de Nicolosi jusqu’au Refuge Sapienza (18 kilomètres) ; la troisième, qui de Pedara arrive au Refuge Sapienza, est la montée la plus difficile ; le quatrième parcours part de Zafferana jusqu’au Refuge Sapienza; la cinquième montée part de Fornazzo, hameau de Milo et arrive au Refuge Citelli; enfin, le dernier parcours cycliste va de Linguaglossa jusqu’à Piano Provenzana. Toutes les ascensions sont au nom d’athlètes champions du monde sportif cycliste.

Découvrons le Parc des Nébrodes grâce à des itinéraires qui longent des lacs, des ruisseaux, des forêts épaisses, de grandes vallées et des sommets abrupts. Nous partons de Portella Femmina Morta près de Mistretta pour arriver à Portella Mitta, non loin de Floresta pour la dorsale des Nébrodes, longue d’environ 65 km.

Nous atteindrons le lac Maulazzo, qui invite à une halte dans les champs, puis le lac Biviere di Cesarò où nous rencontrerons des animaux de pâturage comme les chevaux Sanfratellani et les cochons noirs des Nébrodes.

Du lac du Biviere di Cesarò, le paysage s’ouvre sur les Roches du Castro et le village d’Alcara Li Fusi.

D’autres parcours, organisés en fonction du niveau de difficulté et de la durée, sont aménagés à l’intérieur du Parc des Madonies. Dans la région, de nombreuses villes reflètent l’âme de la Sicile, comme Geraci Siculo, Petralia Soprana et Cefalù, qui font partie des villages siciliens parmi les plus beaux d’Italie.

Le voyage continue… de Palerme à Caccamo en vélo.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

SAISONS

CATÉGORIES