Bienvenue à Agrigente, là où le vent de l’Histoire souffle inexorablement.

Outre que c’est l’une des plus anciennes villes de la Sicile, elle se distingue également par le fait qu’elle a ressuscité plusieurs fois sur ses ruines antiques. Son fleuron est sans conteste la vallée des Temples, qui révèle l’un de ses visages les plus fascinants, lié au monde classique, ainsi que ses extraordinaires expositions présentées dans le musée archéologique régional.

La ville, fondée en 581 avant J.-C. par des colons grecs rhodo-crétois et devenue Akràgas au siècle suivant, était jadis l’un des centres les plus splendides de la Méditerranée. C’est pourquoi, en 1997, l’UNESCO a classé la zone archéologique d’Agrigente au patrimoine mondial de l’humanité.

D’Agrigentum, il reste les vestiges des élégantes villas nobiliaires et des rues régulières du quartier hellénistico-romain.

Voici 10 raisons de visiter Agrigente !

 

1 – Quelques pas dans la Via Atenea

Le centre historique de la ville s’étend sur la colline de Girgenti et ses artères principales sont la Via Atenea et le Viale della Vittoria panoramique tout proche, d’où vous dominerez la vallée (vallée des Temples) et la mer. Pendant votre promenade, profitez-en pour faire un peu de shopping dans les magasins et les boutiques, et n’oubliez pas de goûter à la célèbre glace au pecorino dans l’un des cafés et l’une des pâtisseries.

Il s’agit d’une glace délicate à la ricotta de brebis. Cette saveur typique et unique est un véritable produit du terroir d’Agrigente, pourtant méconnu. Accédez ensuite au labyrinthe des petites rues qui, selon le schéma arabe, relie les monuments les plus anciens.

 

2 – La cathédrale de San Gerlando

La cathédrale de San Gerlando a été fondée vers la fin du XIe siècle par l’évêque Gerlando. Ce temple, de style gothique normand, est accessible par un escalier large et doux, flanqué du magnifique clocher inachevé du XVe siècle. La bâtisse abrite le précieux trésor de la cathédrale, particulièrement riche en œuvres d’art. Montez dans le clocher et admirez les toits de Girgenti d’en haut.

Dans les archives historiques de la cathédrale, un document singulier et mystérieux est conservé : la lettre du diable, un manuscrit du XVIIe siècle, rédigé en caractères indéchiffrables, adressé à une religieuse, la bienheureuse Corbera citée par Giuseppe Tomasi di Lampedusa dans le film Le Guépard.

C’est pourquoi la cathédrale est également l’une des étapes littéraires de la Route des écrivains, qui vous mènera à la découverte d’une Sicile inédite !

 

3 – L’église de Santa Maria dei Greci et l’abbaye de Santo Spirito

En parcourant la Via di Santa Maria dei Greci, vous arriverez à la petite église du même nom, située dans le quartier le plus ancien de cette ville médiévale. Construite au XIIe siècle, elle repose sur les fondations d’un temple dorique datant du Ve siècle avant J.-C. que certains considèrent comme celui d’Athéna, sur l’acropole d’Akràgas.

L’église, précédée d’une petite cour élégante, possède une façade avec un portail arabo-normand du XIIIe siècle et de magnifiques fenêtres à lancettes simples.

À quelques minutes de là, le complexe de l’abbaye de Santo Spirito, bâti en 1260, se compose de l’église et du monastère cistercien adjacent. Le blason héraldique de la famille Chiaramonte est peint sur son plafond intérieur. C’est en effet l’épouse de Federico Chiaramonte, la marquise Prefoglio, qui, par un don, a permis la réalisation de ce complexe. Le monastère adjacent (ou Badia Grande), qui date de 1290, est agrémenté d’un magnifique cloître, dans lequel se distinguent des portails gothiques.

Les religieuses du monastère préparent de délicieuses friandises à l’amande et à la pistache, dans le respect d’une recette séculaire. Il vous faut absolument les goûter !

 

4 – Le musée archéologique régional d’Agrigente

Dans le quartier de San Nicola, juste à l’extérieur du centre-ville, le musée archéologique régional d’Agrigente vous attend en vous offrant une vue panoramique sur la vallée des Temples. Il illustre l’Histoire de l’ancienne Agrigente et de son territoire, de la Préhistoire à la période de l’hellénisation. Dans sa très riche collection de pièces archéologiques, vous pourrez découvrir le télamon de plus de 7 mètres de haut, le célèbre Éphèbe d’Agrigente. À côté du musée, l’église médiévale de San Nicola abrite le sarcophage de Phèdre, l’une des plus grandes expressions de la sculpture romaine en Sicile. Son jardin luxuriant vous attend pour une pause fraîche.

En savoir plus sur le musée archéologique avec l’audiotour izi.TRAVEL

 

5 – Les longues plages d’Agrigente

L’Agrigentino est une destination idéale pour les familles qui voyagent avec des enfants et des adolescents en été ! Tout d’abord parce que les plages s’étendent ici sur des kilomètres d’est en ouest, de Marina di Licata, une ville aux origines très anciennes, en passant par Punta Bianca, avec une succession de plages quasi désertes, à la plage mondaine de San Leone, centre névralgique de l’été agrigentin. La plage de Porto Palo à Menfi figure parmi les plages Pavillon Vert adaptées aux enfants. Vous trouverez des plages pour tous les goûts, et toutes sont en sable blanc et fin !

 

6 – La maison de Pirandello

Fermez le livre de littérature et rencontrez en personne Luigi Pirandello ! Son génie et son esprit vous attendent dans sa maison natale de campagne, datant de la fin du XVIIIe siècle, dans la Contrada Caos, un plateau surplombant la mer, entre oliviers et chênes. Les pièces de la maison avec vue sur la campagne environnante abritent une vaste collection de photographies, de critiques et d’honneurs, de premières éditions d’ouvrages avec des dédicaces autographiées, de tableaux dédiés à l’auteur, et d’affiches de ses œuvres les plus célèbres jouées dans les théâtres du monde entier. Cette maison-musée accueille souvent des expositions temporaires consacrées au maître. Depuis 1987, elle forme un seul institut avec la bibliothèque Luigi Pirandello. Il y a quelques années encore, le jardin abritait le pin centenaire où l’écrivain avait l’habitude de s’attarder pour réfléchir et composer. C’est dans ce recoin empreint de charme que l’auteur souhaitait que ses cendres soient enfouies.

C’est aussi une étape incontournable de l’itinéraire Route des écrivains, qui vous accompagnera dans un voyage « littéraire » à la découverte de la vallée des Temples !

En savoir plus

 

7 – La fête de l’amandier en fleurs

La fête de l’amandier en fleurs a été créée en 1934 par le comte Alfonso Gaetani de Naro, désireux de promouvoir les produits typiques d’Agrigente. À l’origine, cette fête consistait en l’exposition de chars et de groupes folkloriques de l’île, mais au fil des ans, elle a évolué pour attirer la participation de compagnies du reste de l’Europe, voire du monde entier. De cette initiative est né le « festival international du Folklore » qui, entre février et mars, se renouvelle chaque année. Pendant cette période, la vallée des Temples vit une semaine de fête et de rencontre entre les peuples. Le point culminant est le magnifique allumage de la torche de l’amitié devant le temple de la Concorde.

 

8 – Le jardin de la Kolymbetra

Dans le jardin de la Kolymbetra, vous pourrez respirer le parfum du maquis méditerranéen. Il y a environ 2 500 ans, le tyran Thérone avait fait créer un système de tunnels et d’hypogées, qui alimentait en eau cette petite vallée. Le grand bassin qui en a résulté est devenu un lieu de rencontre pour les habitants de la ville et le refuge des riches Akragantins. Un siècle plus tard, il a été enterré et a donné naissance à un jardin fertile comparable à celui de l’Éden.

Cette zone, au cœur de la vallée des Temples et non loin du temple des Dioscures, a été confiée depuis 1999 au Fonds italien pour l’environnement, (FAI, Fondo Ambiente Italiano). C’est un exemple précieux de maquis méditerranéen riche en agrumes, pistachiers, caroubiers, noyers, mûriers et grenadiers qui poussent encore grâce à l’ancien réseau hydrique. Il n’est pas rare que ce lieu magique devienne le décor de manifestations, de concerts et d’expositions.

9 – La Scala dei Turchi

La Scala dei Turchi est un lieu magique qui se trouve sur le littoral côtier entre Realmonte et Porto Empedocle. Sa roche est composée de marne tendre, calcaire et argileuse d’un blanc aveuglant. La nature, telle une grande artiste, a travaillé cette matière au fil du temps, la rendant délicatement sinueuse avec l’aide de la mer et de la brise salée, formant des terrasses et lissant chaque angle.

 

10 – Le Farm Cultural Park à Favara

Favara avec son Farm Cultural Park, à une demi-heure de la vallée des Temples, est la sixième ville au monde parmi les dix destinations incontournables pour les passionnés de l’art contemporain : c’est ce que dit le classement du blog anglais « Purple Travel ». Cette petite ville de la région d’Agrigente est passée d’un bourg abandonné à un atelier de création et un site d’art moderne, où des artistes du monde entier laissent leur empreinte.

Sept cours blanches de style arabe interconnectées, un parc culturel, une galerie d’art, ainsi que de la photographie, de la musique, de la gastronomie et de bons vins.

Condividi questo contenuto!