Visiter la ville de Syracuse signifie faire un voyage dans l’Histoire, découvrir une cité millénaire, dont les origines se perdent dans un lointain passé, mais qui reste éternellement belle à nos yeux.

La Neapolis et Pantalica, Ortigia et les papyrus de la Ciane, la magie et le charme de ses territoires et de ses côtes, Noto, les magnifiques plages de la réserve de Vendicari, Marzamemi, la superbe Isola delle Correnti en font l’une des destinations les plus populaires des voyageurs venus visiter la Sicile.

Découvrons les 10 sites incontournables de syracuse.

1. Le théâtre grec

Grandiose, solennel, intrigant, scénographique. S’asseoir sur les marches de pierre et entendre l’écho des héros de la grande tragédie grecque, Agamemnon, Médée ou Œdipe, c’est tout à fait possible même sans aucun acteur sur scène.

Le théâtre recèle des témoignages de différentes périodes, de la protohistoire à l’Antiquité tardive et à l’époque byzantine. Le théâtre grec de Syracuse est l’un des plus grands au monde, entièrement creusé dans la roche.

Jadis utilisé pour les spectacles et les assemblées populaires, c’est aujourd’hui le lieu où la tragédie grecque revit à travers le cycle des représentations classiques, qui s’y déroule chaque année. Au coucher du soleil, et peut-être même à la pleine lune, c’est sur les marches du théâtre grec que vous pourrez vivre une expérience unique.

  1. L’Oreille de Dionysos

La légendaire Oreille de Dionysos est la plus célèbre des grottes de Syracuse.

On la nomme ainsi en raison de sa forme semblable à une oreille et surtout de ses propriétés acoustiques exceptionnelles qui amplifient les sons à l’intérieur. Selon la légende, le tyran Dionysos y détenait ses prisonniers et écoutait secrètement leurs propos. Il s’agit d’une grotte artificielle située sous le théâtre grec, dans l’ancienne carrière de pierre appelée la Latomie du Paradis.

 3. Le marché d’Ortigia

Une fête des couleurs, des senteurs et des saveurs authentiques de notre terroir, le charme des marchés d’autrefois.

À l’entrée de l’île d’Ortigia, reliée à la ville par le pont Umbertino, vous serez accueilli par le parfum des épices en tous genres : piments de l’Etna, petits pains d’amandes, mais aussi fruits de mer et poisson très frais. Un petit marché animé par les « vanniate » colorées, des phrases captivantes en sicilien, criées pour attirer les clients. Achetez un produit rare : u strattu, un concentré naturel de tomates, idéal pour agrémenter les sauces et les plats mijotés. Une agréable occasion de découvrir nos produits typiques et d’apprendre de nouvelles recettes siciliennes.

Au cours des célébrations en l’honneur de Santa Lucia, l’un des moments les plus émouvants est la salve de feux d’artifice adressée à la sainte patronne à son arrivée au pont Umbertino, avant qu’elle ne reprenne son parcours en direction de la cathédrale, où elle fera son entrée en retournant dans sa chapelle.

4. Piazza Duomo

C’est l’une des places les plus populaires sur Internet, car c’est l’une des plus belles d’Italie ! Entourée de magnifiques palais de style baroque, elle représente le cœur de la vie civile et religieuse d’Ortigia, l’ancienne ville de Syracuse et patrimoine mondial de l’UNESCO. Faites une pause, posez-vous pour déguster un apéritif et profiter de l’ambiance !

La cathédrale est un cas exceptionnel de temple païen et d’église chrétienne à la fois : elle se dresse sur les vestiges d’un temple dédié à Athéna, construit en 480 avant J.-C., et elle dissimule, derrière le style baroque de la façade, un joyau du passé, avec ses colonnes doriques encore visibles tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Au bout de la place, l’église de Santa Lucia alla Badia abrite « L’enterrement de sainte Lucie », un chef-d’œuvre intemporel réalisé par le Caravage lors de son séjour en Sicile, représentant le martyre de la sainte patronne de Syracuse.

  1. Musée archéologique régional Paolo Orsi

C’est l’un des musées archéologiques les plus importants et les plus prestigieux d’Europe. On y trouve des pièces de différentes périodes, de la préhistoire à la période gréco-romaine, provenant des fouilles de la cité antique et d’autres sites en Sicile.

En savoir plus

6. Sanctuaire de la Vierge des Larmes

Un lieu de pèlerinage, un endroit évocateur, où règne un climat de paix, de tranquillité et de mysticisme.

Structure monumentale érigée en souvenir d’un événement miraculeux survenu en 1953 : le larmoiement d’une effigie en plâtre de la Vierge Marie (1953). Le sanctuaire abrite quelques précieux souvenirs de cet événement extraordinaire : le tableau original, le pan d’un linge qui le recouvrait, un mouchoir trempé par les larmes, voire des larmes cristallisées.

7. Château Maniace et château Eurialo

Si vous êtes passionné par les châteaux, vous serez au bon endroit : ces deux châteaux sont en effet parmi les plus intéressants de la Sicile mériodionale.

Le château Maniace tient son nom du commandant byzantin Giorgio Maniace. C’est un véritable symbole du pouvoir et du génie de l’empereur Frédéric II, qui l’a fait bâtir sur un ancien fort entre 1232 et 1240. Imprégné des couleurs de la mer, c’est l’extrémité la plus éloignée de l’île d’Ortigia.

Le château Eurialo est quant à lui l’une des œuvres militaires les plus vastes et les plus complètes de la période grecque. Il a été construit sur ordre de Dionysos Ier, tyran de Syracuse, pour compléter le système de défense grandiose appelé les murs dionysiaques, qui longeait tout le bord du plateau des Épipoles.

En arpentant les ruines, vous aurez l’impression de remonter le temps et d’entendre le bruit des sandales des soldats.

8. Temple d’Apollon

La magnificence de ces ruines grecques se révèle immédiatement à l’entrée de la petite île d’Ortigia.

C’est le plus ancien temple dorique en pierre de Sicile et aussi l’un de ceux dont l’histoire est la plus mouvementée : il a d’abord été une église paléochrétienne, puis une mosquée, puis à nouveau une église à l’époque normande et enfin, une caserne à l’époque de Charles V.

Le soir, éclairé par les lumières de la ville, il offre un spectacle encore plus impressionnant.

9. La fontaine d’Aréthuse

La fontaine provient d’une source d’eau douce et forme un petit étang semi-circulaire où vivent des poissons, des oies et des canards, et où pousse en abondance les plants du seul papyrus spontané d’Europe. À proximité, dans un restaurant, vous pourrez visiter gratuitement l’ancien lavoir datant du XVIIIe siècle.

Le nom de la fontaine provient de la légende de la nymphe Aréthuse qui, pour échapper à l’amour impétueux d’Alphée, s’est jetée dans la mer et a atteint l’île d’Ortigia. Ici la déesse Diane, apitoyée par ce geste aussi extrême, l’a transformée en source. Alphée, à son tour, s’est transformé en fleuve et ses eaux ont traversé la mer pour jaillir dans une source d’eau à quelques encablures de la fontaine d’Aréthuse, afin de la rejoindre à tout jamais.

10. Piazza Archimede

La Piazza Archimede, dédiée au mathématicien et physicien originaire de Syracuse, abrite la fontaine qui raconte le mythe d’Alphée et d’Aréthuse. Cette place, au charme du XIXe siècle, est entourée de palais qui résument l’histoire de la Sicile, du Moyen Âge à nos jours.

 

En savoir plus sur Syracuse avec l’audiotour izi.TRAVEL.

Condividi questo contenuto!