Les pâtisseries de Pâques à déguster en Sicile

Détail

La célèbre pâtisserie sicilienne donne le meilleur d’elle-même lors d’occasions spéciales. À Pâques, la fête qui coïncide avec le printemps, sur les tables festives et dans les vitrines des bars, on découvre une floraison continue de délices sucrés !

En Sicile, la plupart des pâtisserie de Pâques, proviennent de l’ancienne tradition de confection de gâteaux et de biscuits dans les monastères et les couvents, fruit de l’habileté et de l’imagination des sœurs. Des traditions qui se transmettent et qui sont encore vivantes aujourd’hui.

À Favara, dans la province d’Agrigente, le dessert typique de la tradition est l’Agneau pascal. C’est un gâteau de pâtes royales farci de pistaches fraîches hachées, recouvert de ladite « velata » (sucre noir) et richement décoré de cloches, de perles argentées, de rubans et de drapeaux rouges.

Ce gâteau remonte au début du XXème siècle, lorsqu’il était préparé par les sœurs du Collège de Marie du quartier « Batia » de Favara, pour rappeler Jésus comme Agneau de Dieu. Vous pouvez assister à la préparation du dessert et, bien entendu, le goûter au château Chiaramonte pendant la fête de l’Agneau pascal qui a lieu chaque année pendant la période des fêtes.

Les Picureddi, faciles à trouver dans toute la région, sont en revanche des brebis en pâte royale étendues sur le flanc, dans un pré vert parsemé de confettis très colorés.

À Erice, dans la province de Trapani, près du couvent San Carlo, ils préparent encore aujourd’hui lesi Ericini, réalisés avec la pâte royale finement décorée, farcis avec de la confiture de cèdre.

Si vous vous trouvez à Agira, dans la province d’Enna, durant les fêtes de Pâques, vous découvrirez les Cassatelle di Agira, qui n’ont rien à voir avec les célèbres cassates de ricotta. Ce sont d’élégantes et exquises petites pâtisseries faites avec une pâte très fine, farcie de cacao et d’amandes grillées.

Un autre gâteau typique de Pâques connu dans toute la Sicile et en particulier dans la province de Modica, est la Cassatella de ricotta ou tuma: un pain farci avec de la ricotta, des morceaux de chocolat et des fruits confits. Au lieu de la ricotta, vous pouvez trouver du tuma, un fromage très frais non salé, travaillé avec du sucre. Le dessert est décoré de sucre glace vanillé ou de poudre de chocolat.

Les biscuits de carême, traditionnels dans la pâtisserie sicilienne, sont nés comme des plats votifs liés au Carême. Leur consommation était, en effet, un remède parfait contre la coutume catholique du jeûne durant les jours précédant Pâques. Les biscuits de carême sont préparés dans toute la Sicile, d’Enna à Syracuse, de Catane à Palerme, mais la caractéristique commune est l’utilisation des amandes.

Nous l’appelons u Pupu ccu l’ovu et cela veut dire « bonhomme à l’œuf », mais ils ont des noms différents selon les lieux de provenance : «campanaru» ou «cannatuni» à Trapani, «pupu ccù l’ovu» à Palerme, «cannileri» dans la zone d’Enna, «panaredda» à Agrigente et Syracuse, «cuddura cull’ovu», «aceddu cull’ovu» ou «ciciliu» à Catane, «palummedda» dans le sud-ouest de l’île.

C’est un biscuit typique de Pâques qui a plusieurs formes (petits paniers, colombes, petits chevaux, cœurs) qui avant s’échangeaient entre amoureux, en famille et entre amis le jour de la résurrection, à la place des actuels œufs de Pâques.

La tradition veut que u pupu se prépare chez soi : la pâte du biscuit est ornée avec les œufs durs laissés dans leur coquille et ensuite décorée avec des petites queues ou petites billes de sucre colorées. Les œufs durs, insérés comme décoration, devaient autrefois être d’un nombre impair et si possible vingt et un, pour rappeler le premier jour du printemps.

Enfin, la reine de tous les gâteaux siciliens qui ne peut pas manquer à Pâques est la très célèbre Cassata sicilienne, si bien qu’un ancien proverbe dit : «Tintu cu’ un mancia a cassata la matina di Pâqua».

En plus des gâteaux de l’ancienne tradition sicilienne, vous trouverez les grands classiques de ces fêtes : les œufs en chocolat, symbole de vie et de renouveau, et les colombes artisanales à essayer aux amandes d’Avola, à la pistache de Bronte ou au chocolat de Modica.

Découvrez les rites incontournables de la Semaine Sainte en Sicile!

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

SAISONS