SAFRAN. COLLECTION DE L’OR ROUGE DE SICILE

Dettaglio

Le safran est surnommé le roi des épices. C’est la touche secrète qui embellit notre cuisine, et pas seulement dans le risotto à la milanaise : le safran est l’ingrédient incontournable de la paella valencienne, il peut rendre thaumaturgique une simple infusion de thé ou transformer votre cocktail préféré en coktail de luxe. Avec ses pétales séchés, même une soupe devient chorégraphique. En Sicile, l’or rouge donne un goût unique et délicat au Piacentinu ennisi, le fromage AOP fabriqué à partir de lait de brebis.

Sa culture a une longue tradition sur l’île. La province dEnna a toujours été une Sentinelle d’excellence, mais l’intérêt pour le safran s’est accru au fil des ans pour impliquer un nombre toujours plus grand de producteurs, surtout dans les Nebrodi, où son utilisation dépasse les murs de la cuisine. 

Par exemple, à Raccuja, un nouveau modèle de tourisme tourne autour de cette plante très spéciale, faisant de sa récolte l’expérience la plus excitante qu’i lsoit. La récolte a lieu à l’automne et une seule fois par an, entre octobre et novembre

Nous voulons essayer de vous décrire ce que c’est.

Vous arrivez sur le terrain les yeux encore remplis de sommeil et de rêves. Tôt le matin, les fleurs de safran sont encore fermées, de sorte que les pétales protègent les stigmates de la chaleur et des intempéries. Il fait froid, surtout si le ciel est assombri par le gris et l’obscurité résiduelle, et si les nuages couvrent le soleil éveillé. S’il a plu ou si le gel est encore accroché aux brins d’herbe, ils vous pinceront un peu les doigts. Plus on s’en approche, plus on peut distinguer ce violet qui ne ressemble pas au cyclamen, ni même au myosotis. C’est quelque chose de précieux et de rare. Il semble attendre en silence qu’on l’arrache doucement à la terre. Chaque fleur est comme un petit coffre à trésor : à l’intérieur est caché le trésor, l’or rouge comme la lave. Avec l’index et le pouce, vous saisissez la tige de la première fleur et tac ! Puis vous continuez sans hâte mais sûrement. C’est une opération qui demande la plus grande attention, mais une fois qu’on l’a maîtrisée, on a presque l’impression d’accomplir un rituel, comme si on était sur une scène entourée d’arbres, de montagnes et d’air pur. Alors vous dansez et parlez aux fleurs, ou du moins ne soyez pas surpris si cela vous vient naturellement de le faire.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DES ENDROITS

SAISONS