Via Francigena Normanna

Détail

La Via Normanna est une artère importante de la Magna Via Francigena sicilienne, dont témoignent depuis le Moyen Âge les documents originaux attestant des donations de terres normandes dans ce qui était alors la « terra Bucelli ».

Actuellement, le « Chemin des Francs », ces chevaliers venus de Normandie pour chasser les musulmans de la Sicile, offre aux randonneurs un magnifique itinéraire à travers les montagnes qui traversent le nord de la Sicile, de Palerme à Messine.

La Via Francigena normande en Sicile offre l’émotion d’un itinéraire sur les traces de Roger II (qui l’a parcourue en 1115), d’Henri VI et de Charles V. Un parcours unique de 370 kilomètres, en 20 étapes, associe les sommets enneigés des monts Madonie aux paysages des monts Peloritani, en passant par les monts Nebrodi, retraçant l’itinéraire historique qui menait à la capitale du royaume dans l’Antiquité.

Le point de départ de l’itinéraire sur la Via Normanna est Palerme, une ville qui fait partie du circuit UNESCO « Palerme arabo-normande et les cathédrales de Cefalù et Monreale », une capitale méditerranéenne à découvrir dans tout son charme.

La deuxième étape de la Via Francigena Normanna, en passant par l’Ermitage de S. Felice (Caccamo), est Bagheria (PA), la « Baaria » du film de Tornatore, qui nous enchante parmi les palais baroques et les splendides villas, la ville natale du peintre Renato Guttuso.

En passant par Montemaggiore Belsito (PA), nous arrivons à Caltavuturo (PA), immergée dans le parc des Madonies. Dominée par la Rocca di Sciara, la ville est une forteresse byzantine, riche en témoignages archéologiques et en vestiges médiévaux.

La cinquième étape de la Via Normanna passe par Polizzi Generosa (PA), dont le nom lui a été donné par l’empereur Frédéric II, et atteint l’incontournable village de Petralia Sottana (PA), qui figure parmi les villages du drapeau orange en Sicile.

La septième étape de la Via Normanna est le village de Gangi (PA), l’un des « Borghi più Belli d’Italia » (les plus beaux villages d’Italie), avec un charmant centre historique médiéval, riche en beaux édifices, et un paysage peint sur le promontoire.

La huitième étape de l’itinéraire de la Via Francigena normande quitte les Madonies pour rejoindre le parc des Nebrodi et Nicosia, dans la province d’Enna. La « ville de San Nicolò » nous accueille avec sa beauté byzantine et normande et son dialecte gallo-italien typique.

Les étapes de Capizzi (EN) et de Capizzi-Troina (EN), également dans les monts Nebrodi, nous font découvrir de belles églises baroques (église de San Giacomo à Capizzi, qui est aussi une étape du Cammino di San Giacomo) et l’un des plus beaux villages d’Italie, Troina, où Arabes et Juifs coexistaient dans leurs quartiers respectifs.

La onzième étape de l’itinéraire de la Via Normanna est Cesarò, qui nous fait découvrir la province de Messine avec les vestiges de ses châteaux médiévaux et les oasis naturelles des lacs Biviere et Maulazzo.

Ensuite, on passe à la province de Catane et on visite Randazzo, la douzième étape de la route de la Francigena normande. Ce centre médiéval est l’un des plus représentatifs de la région. Ses anciennes portes permettent d’accéder aux traces laissées par les Grecs, les Romains, les Byzantins, les Juifs, les Arabes, les Normands et les Aragonais.

Après avoir rejoint Floresta (ME) et le Sentiero Italia CAI, nous arrivons à Montalbano Elicona (ME), un autre des plus beaux villages italiens de Sicile, résidence d’été de Frédéric III, célèbre pour son château, sa chapelle royale et sa cathédrale.

La quinzième étape de la Via Normanna est Novara di Sicilia (ME), à la frontière entre les monts Nebrodi et Peloritani. À ne pas manquer : le château de Novara et le Duomo dell’Assunta, les édifices les plus représentatifs du village médiéval situé au pied de la forteresse.

Nous rejoignons le village de Castroreale (ME) pour une immersion authentique dans le Moyen Âge sicilien. La « fidélité de Frédéric II d’Aragon » nous offre des tours, des églises, des couvents, des palais et des vues qui en font l’un des plus beaux villages d’Italie.

Dix-septième étape de la Via Normanna, Santa Lucia del Mela (ME), dans la vallée du même nom, jouit d’une situation de carte postale. Petit bijou médiéval, la ville abrite des églises baroques, des palais monumentaux, le château de Santa Maria del Mela, des vestiges archéologiques et le lac Postoleone.

Dix-huitième étape, Rometta (ME) possède d’anciennes nécropoles préhistoriques, d’importants vestiges byzantins tels que l’église et le monastère des Cerei, et le Borgo Storico Pantano, une « ville fantôme » avec de splendides vestiges ruraux.

Villafranca Tirrena (ME), avant-dernière étape de la Via Normanna, offre la beauté du château de Bauso, ses jardins et le panorama depuis la terrasse. À visiter, l’église de San Gregorio Magno et le musée historique de la médecine.

Le parcours de la Via Francigena Normanna se termine à Messine, une ville à découvrir en plusieurs jours, en visitant la cathédrale (nous recommandons le midi, pour coïncider avec le carillon de la célèbre horloge mécanique), les fontaines monumentales, la Galleria Vittorio Emanuele III, les musées, les sanctuaires panoramiques et les forteresses.

En savoir plus sur le site web de Via Normanna.

Carte web régionale des chemins et itinéraires pour la mobilité réalisée par LabGis Osservatorio Turistico della Regione Sicilia, en collaboration avec FIAB Sicilia et CAI Sicilia.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

370 KM

Difficulté

Élevée

Saisons

Catégories

ENVIRON