PARCOURS EQUESTRE SUR LES NEBRODI

Dettaglio

Quand on parle de Sicile, on pense à la mer, à l’été à la chaleur; mais l’île principale de la Mer Méditerranée offre bien plus encore. Cherchez-vous des forêts alpines et la fraîcheur des Apennins? Bienvenus alors dans les Montagnes Nebrodi. La plus grande zone naturelle protégée de Sicile (gérée par l’Ente Parco dei Nebrodi) offre un grand nombre de paysages et panoramas à visiter par tous les moyens (à pied, en mountain bike, en voiture). Mais un moyen est peut-être le plus naturel pour ce coin de l’île : le cheval. En effet l’une des deux races de chevaux siciliens est originaire de ces zones : le Sanfratellano (l’autre est le Sicilien indigène).

Le cheval Sanfratellano est depuis des siècle le maître incontesté des Monts Nebrodi : majestueux et sauvage, docile et fier. Ses origines sont incertaines: selon certains, il dérive des chevaux arabes importés en Sicile au Xe siècle ; selon d’autres, il est étroitement lié au processus de latinisation de l’île pendant la domination normande (d’où le nom de Sanfratellano : du pays de San Fratello où les habitants parlent une langue gallo-italique qui trahit ses origines lombardes, c’est-à-dire de l’Italie médiévale du Nord, d’où provenaient les colons). Certainement grâce à sa capacité d’adaptation extraordinaire il a réussi à survivre à l’état sauvage pendant des siècles sur ces sommets. Même aujourd’hui, il est encore élevé à l’état semi-sauvage et plusieurs activités proposent des excursions sur le dos de cette splendide race, ainsi que de nombreux parcours entre ces anciennes routes. Dans cet itinéraire, nous découvrirons une excursion de difficulté moyenne (environ 30 km), vous devez donc avoir déjà une certaine expérience de la randonnée à cheval. Prêt à galoper!

Départ de Floresta (ME) qui, à 1275 mètres au-dessus du niveau de la mer, est la commune la plus élevée de Sicile. Voulez-vous parier que vous n’avez jamais vu une Sicile aussi verte? Montons sur notre Sanfratellano et partons vers l’ouest. Des panoramas incroyables se révèleront immédiatement à nos yeux des deux côtés des Nebrodi : l’Etna au sud et les îles Eoliennes au nord. En traversant de verts pâturages et des clairières, on passe par l’une des zones d’eau les plus riches des Monts Nebrodi. Vous rencontrerez d’abord les lacs Trearie et Cartolari : le premier, situé à 1400 mètres sur le niveau de la mer, est le plus haut lac de la Sicile (saviez-vous que les lacs sur l’Ile sont très nombreux?). Le torrent Saracena, l’un des plus importants affluents du fleuve Simeto, provient de ce lac. 

Toujours en marche vers l’ouest, en passant entre le Bois de Mangalaviti (1518 mètres sur le niveau de la mer) et la Serra del Re (1754 mètres sur le niveau de la mer), vous traverserez des vieilles forêts de chênes et d’imposantes bois de hêtres mélangés à des érables, des frênes, des houx et des pommiers sauvages, ainsi que de nombreux ruisseaux et ruisselets qui pourront vous rafraîchir, vous et vos guides à quatre pattes.

En continuant à travers la magnifique nature des Nebrodi, nous arrivons au lac de Biviere, la zone humide de plus haute altitude et de plus grande valeur naturaliste de la Sicile. La flore très riche dans cette région est conditionnée par les variations périodiques du niveau d’eau qui provoquent un zonage horizontal de la végétation en 6 tranches distinctes selon les différentes espèces dominantes. La présence d’eau dans une zone de montagne couverte de forêts de hêtres, représente en outre, un point de repère pour nombreux oiseau d’eau, oiseaux résidents et migratoire. Si vous êtes arrivés ici pendant l’été, vous pourriez jouir d’un spectacle plutôt habituel pour la Biviere: l’eau du Lac qui dévient rouge en raison de la floraison d’une micro-algue (Euglena sanguinea). Comme vous le constatez, la nature a toujours régné en maître ici et ce n’est pas par hasard que des arbres monumentaux se trouvent autour du lac: le Tasso del Biviere di Cesarò (dont on estime l’âge à 500 ans), le Frassino del Biviere (âge estimé : 150 ans) et le Faggio di Bosco Saracina (âge estimé : 400 ans).

Vous êtes désormais arrivés près de la dernière étape de cet itinéraire : le Mont Soro. Le plus haut sommet des Nebrodi avec ses 1847 mètre de hauteur. Du haut de son sommet verdoyant vous pourrez profiter d’un panorama vaste et inoubliable :  au nord, la côte tyrrhénienne et les îles Éoliennes ; à l’est la serra del re (d’où nous sommes arrivés) qui cache la vue sur les Peloritani ; au sud-est l’imposante silhouette de l’Etna ; au sud la chaîne de montagnes des Monti Erei et à l’ouest les Madonie. Dans ce royaume de calme et de sommets, n’oubliez pas de rendre hommage au seigneur qui le domine depuis 500 ans au moins: L’Acerone di Monte Soro, l’un des plus grands sycomores d’Italie avec ses 22 mètres de hauteur et environ 6 mètres de circonférence.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

Difficulté

Des endroits

Saisons

ENVIRON

  • Art moderne et contemporain en Sicile

    Vous souhaitez en savoir plus sur l’art moderne et contemporain ? Séduisant et impressionnant, mais parfois insaisissable. Le Vieux Continent, foyer [...]

  • Entre mer et montagne: Sant’Angelo di Brolo, Piraino, Gioiosa Marea et Gioiosa Guardia

    Regarder la mer du haut d'une montagne, sentir la brise marine qui souffle jusqu’en haut, puis descendre sur la côte [...]

  • La Sicile à cheval

    La Sicile à cheval est synonyme d’une proposition de tourisme lent, en contact étroit avec la nature, dans les endroits [...]