Trapani, avec sa forme en faucille, du grec Drepanon, jouit d’une situation géographique enviable : entre deux mers, au pied du mont Erice, près de Sélinonte, face aux splendides îles Égades et aux célèbres Salines.
En vous promenant dans le centre historique, les différentes stratifications culturelles qui, au cours des siècles et à travers les nombreuses dominations, ont laissé des témoignages de valeur architecturale, artistique et monumentale sont immédiatement évidentes. Les rues les plus anciennes et les plus typiques de la ville sont Via Garibaldi, Corso Italia et Corso Vittorio Emanuele.

Voici les 10 attractions à ne pas manquer !

  1. La tour de Ligny

Construite pendant la domination espagnole comme défense contre les incursions, la tour de Ligny est l’un des symboles de la ville. Elle est située à l’extrémité de la côte ouest et offre une vue imprenable entre le canal de Sicile et la mer Tyrrhénienne. Utilisée par la Marine militaire comme poste anti-aérien pendant la Seconde Guerre mondiale, elle abrite aujourd’hui le musée civique de la Préhistoire et une salle archéologique marine qui abrite même un casque retrouvé dans les sous-sols de la ville.

  1. La tour de l’Orologio

En plein centre historique, sur l’une des anciennes tours de guet, la tour de l’Orologio est la plus ancienne porte de la ville. Sa façade arbore l’une des plus anciennes horloges astronomiques d’Europe, datant de 1596, qui présente une particularité rare.  L’horloge possède en effet deux cadrans circulaires : le cadran solaire avec des aiguilles qui, au lieu d’indiquer l’heure, indiquent les signes du zodiaque, les solstices, les équinoxes, les saisons et les points cardinaux, et le cadran lunaire qui marque les phases lunaires.

  1. Les Mystères de l’église du Purgatorio

L’église du Purgatorio du XVIIIe siècle abrite les « Mystères », 20 groupes sculpturaux réalisés par des artisans trapanésiens, qui racontent la Passion du Christ.
Depuis cette église, d’origine espagnole, part chaque Vendredi Saint l’une des plus anciennes manifestations religieuses d’Italie : la procession des Mystères. Les 20 chefs-d’œuvre sont portés dans les rues de la ville. L’impressionnante procession serpente dans les rues de la ville, pendant 24 heures, dans un ensemble passionnant de religiosité, de sons, de lumières et de couleurs. Les groupes ornés d’ornements et de compositions florales précieux sont portés sur les épaules par les « Massari » qui, avec l’annacata impriment aux groupes sacrés un mouvement qui suit la cadence des notes des bandes musicales.

  1. La fontaine de Saturno

Sur la petite place de l’église de Sant’Agostino se trouve la fontaine baroque de Saturne. Construite en 1342 à la demande des Chiaramonte et rehaussée par la statue de Saturne, le mythique fondateur de Trapani, c’est l’une des premières fontaines construites pour distribuer l’eau entre la nappe phréatique du mont Erice et les maisons du centre-ville.

  1. L’église de Sant’Agostino

C’est l’une des plus anciennes églises de Trapani, l’ancienne chapelle des Templari, bâtie près des remparts médiévaux. Initialement dédiée à saint Jean-Baptiste, elle a ensuite été confiée, sous le règne de Frédéric III, aux augustins qui y ont fondé leur couvent. Elle présente une façade gothique, une grande rosace composée d’arcs entrelacés et une abside polygonale. Aujourd’hui, c’est un lieu de conférences et de représentations laïques.

  1. La cathédrale de San Lorenzo Martire

Dans le centre historique, vous serez face à la cathédrale de San Lorenzo Martire, également appelée la cathédrale de Trapani. Elle a été érigée en 1102 comme chapelle annexe du consulat des Génois, puis rénovée en 1639 sur un projet de l’architecte Bonaventura Claro. La façade principale de l’église est caractérisée par une loggia en grès, qui surmonte l’église au-dessus du niveau de l’élévation. La disposition est celle d’une basilique à croix latine, les trois nefs sont définies par six colonnes chacune et reliées par des arcs supérieurs.

  1. La villa Margherita

Ce parc urbain, datant de l’unification de l’Italie, est ouvert au public depuis 1889 et dédié à la reine Marguerite de Savoie, d’où il tire son nom. Au milieu d’arbres séculaires, de bancs, de colonnes à chapiteau dorique et de bustes en marbre, une volière contenant différentes espèces d’oiseaux, de tétras et de perroquets attire notre attention. Attardez-vous dans la fraîcheur d’un étang où poussent des plantes aquatiques et subtropicales, et où vivent des canards, des oies, des cygnes noirs et blancs. Ce parc abrite également un théâtre d’opéra en plein air où, chaque été, des représentations musicales agréables sont organisées.

  1. Le Musée Pepoli

Le comte Agostino Sieri Pepoli, mécène de Trapani, a fondé en 1906 le musée Pepoli dans l’ancien couvent des pères carmélites datant du XIVe siècle et attenant au sanctuaire de Maria Santissima Annunziata.
Il abrite une collection d’œuvres d’art siciliennes du XIIIe au XIXe siècle, parmi lesquelles des sculptures de l’école du Gagini et des collections d’arts figuratifs et décoratifs de la région, des crèches de l’artisanat de Trapani, caractérisées par leur fabrication en bois, tissu et colle ; de l’orfèvrerie, avec des bijoux appartenant au trésor de la Madonna de Trapani, de l’argenterie traditionnelle trapannaise et quelques œuvres de grande valeur en corail, dont la pierre précieuse avait à Trapani un important centre de production et de traitement ; sans oublier des vêtements sacrés, des habits d’époque appartenant à la noblesse trapannaise, des majoliques et des reliques du Risorgimento.
Le sanctuaire abrite la statue en marbre de Notre-Dame de Trapani, datant la moitié du XIVe siècle.

  1. Les Salines de Marsala et Mozia

Depuis Trapani, en environ une demi-heure en voiture, vous pourrez rejoindre l’un des endroits les plus incroyables au monde. Il s’agit de Mozia, l’île musée ! Une immersion envoûtante dans le passé des marins phéniciens et des colons grecs.
L’île est accessible par bateau en effectuant un court trajet dans la plus grande lagune de Sicile, bercé par le doux balancement et par le bavardage du batelier. Vous naviguerez sur les eaux de Stagnone qui, avec ses îles, fait partie de la réserve naturelle orientée des îles de Stagnone di Marsala. L’embarcadère est adjacent aux Salines à proximité de Marsala, à environ 30 kilomètres de Trapani, constituant en soi un lieu unique qui mérite d’être visité.

Ici, l’homme, grâce à l’harmonie de la mer, du vent et du soleil, a créé au fil des siècles les célèbres marais salants, une série de bassins, de canaux, de barrages et de moulins à vent où se réfugient aujourd’hui les oiseaux autochtones et migrateurs.

Sur la « via del sale » (« route du sel »), ne manquez pas l’un des plus beaux couchers de soleil de la Méditerranée. Une expérience incontournable pour les sportifs consiste à pédaler dans les Salines de Sicile.

Découvrez-en plus sur la province de Trapani, Scopello, San Vito Lo Capo, Marsala et ses environs.

  1. Les saveurs du Trapanese

Parmi les produits typiques, citons la crevette rouge de Mazara del Vallo, àmmaru russu en sicilien, pêchée dans les eaux de la Méditerranée.

Dans la Valle del Belice, on produit le vastedda, un fromage typique léger et facilement digestible qui a obtenu de l’Union européenne l’appellation d’origine protégée.

Le pain noir de Castelvetrano est cuit au four à bois, sa partie supérieure est de couleur café et sa partie intérieure jaune d’or. Sa couleur noire provient de l’association de différents types de farine, obtenue à partir de blé et de froment locaux. À goûter absolument !

Le sel de mer de Trapani, qui porte la marque IGP, est un presidio Slow Food et est célèbre dans le monde entier ! Aujourd’hui, il est encore produit selon les anciennes méthodes artisanales qui impliquent un traitement de 5 à 6 mois et une récolte estivale. Il est produit en grande partie dans la réserve naturelle orientée des Salines de Trapani et Paceco, offrant un panorama à couper le souffle avec ses moulins à vent, ses pyramides de sel et ses flamants roses.

L’histoire de l’huile et du vin en Sicile passe également par Trapani. Les produits d’excellence sont les deux variétés d’huile d’olive extravierge Valle del Belice DOP et Valli Trapanesi DOP, ainsi que les vins Alcamo, Marsala et Contessa Entellina, produits entre la province de Trapani et Palerme.

L’ail rouge de Nubia est célèbre pour l’intensité de sa couleur rouge intense est célèbre pour l’intensité de sa couleur rouge pourpre extérieure : il est la vedette de l’un des plats les plus célèbres de Trapani, a pasta cu l’agghia.

Depuis les côtes d’Afrique du Nord, le sirocco a apporté dans nos assiettes le couscous, la célèbre semoule de blé grossière, qui accompagne les succulentes soupes de poisson, de légumes ou de viande. San Vito est le siège du Couscous Fest, un festival international dédié à ce plat et à la rencontre entre les cultures.

Les câpres de Pantelleria sont récoltées entre mai et septembre et salées pendant environ 20 jours, procurant aux plats une saveur intense et inimitable. L’un des plats typiques dans lequel elles sont utilisées est l’irrésistible caponata d’aubergines.

Condividi questo contenuto!