Le style Liberty en Sicile

Détail

Partons ensemble à la découverte du style Liberty en Sicile !

Le style Liberty ou style floral est une déclinaison artistique italienne très particulière qui est devenue complètement sicilienne grâce à Giovan Battista Filippo et à Ernesto Basile. Ce mouvement rénovateur a revêtu plusieurs formes dans différents pays européens, toutes faisant clairement référence à l’attitude de rupture avec l’art précédent : Modern Style, Jugendstil, Art nouveau, Sezessionstil, Modernisme.

Le style floral s’inspire de la nature, de ses formes organiques et de ses couleurs, appliquée aux arts et à l’architecture. C’est une révolution du design, qui répond au besoin d’allier fonctionnalité et beauté dans les objets d’usage commun, et elle le fait en recourant au travail d’artisans qualifiés qui travaillent toutes sortes de matériaux, comme le bois, l’or, les pierres précieuses et de construction, les papiers peints, les tissus, les métaux, en appliquant de nouvelles formes artistiques de caractère et de sensibilité européens.

À Palerme, la capitale du style Liberty en Sicile, cette mode s’affirme et se diffuse grâce à une nouvelle bourgeoisie entrepreneuriale, qui trouve dans les Florio les principaux représentants et commanditaires, capables de relancer la Sicile dans le monde du point de vue économique et artistique. Villa Igiea, Villino Ida, Villino Florio all’Olivuzza, le kiosque Ribaudo, ainsi que des édifices privés, comme le château Utveggio, le Villino Basile et le Villino Favaloro, sont des chefs-d’œuvre de Basile, conçus dans les moindres détails pour se conformer au style floral.

En contact étroit avec des peintres comme Ettore De Maria Bergler, les ateliers de meubles Ducrot et de nombreux autres artistes-artisans comme les tailleurs de pierre, les fondeurs et les orfèvres, ils ont fait fleurir des jardins d’iris et de lis calla sur les façades, les vitraux, les sols, les portes, les papiers peints, les meubles, les tables (nappes, couverts, porcelaine), des vierges fleuries comme des Vénus botticelliennes modernes, des structures de vignes et de grappes suspendues, d’élégants cygnes, des paons à la queue majestueuse, des éléments végétaux qui recréaient la très agréable impression de ne jamais avoir quitté le jardin terrestre et de vivre en symbiose avec la nature, même à une époque si conditionnée par la révolution industrielle.

La villa Malfitano, construite par la famille Whitaker entre 1886 et 1889 selon un projet néo-Renaissance de l’architecte Ignazio Greco, possède une salle « d’été » intéressante, qui ressemble à un véritable jardin et est l’œuvre d’Ettore De Maria Bergler.

C’est la Belle Époque : en se promenant dans les rues de Notarbartolo, de Libertà, du quartier de Politeama ou de Mondello-Valdesi, vous pourrez vous imprégner de cette atmosphère de richesse profonde, de bien-être et d’optimisme, qui a investi Palerme au début du XXe siècle, faisant d’elle la protagoniste de la nouvelle vague de ce phénomène artistico-culturel.

Vous trouverez également des exemples de cette nouvelle mode dans le reste de la Sicile.

À Favignana, la Tonnara dei Florio, aujourd’hui un témoignage de l’archéologie industrielle, et à Trapani, le palais Ferrante, le palais des Poste e Telegrafi et la villa Laura. Le moulin Excelsior à Valderice.

À Ispica, le palais Bruno di Belmonte, le palais Piazzese à Vittoria. Et encore le palais Musso à Pozzallo et le palais Militello à Enna.

À Licata, dans la province d’Agrigente, le style Liberty se retrouve de la villa Sapio, de la villa Urso, de la villa Verderame (aujourd’hui Bosa), mais également dans les bâtiments municipaux, comme la maison Re-Grillo, le palais de Roberto Verderame et le palais Vitello. La villa Maria à Casteltermini, construite vers 1800 et entourée d’un magnifique parc, a adopté au XXe siècle un aspect typique du style Liberty. La chapelle, annexée à la villa, offre un style mixte Liberty et mauresque.

À Catane, l’innovation esthétique du style Liberty a été stimulée par une exposition temporaire qui a présenté aux Catanais des réalisations éphémères de l’Art nouveau. Un premier exemple d’architecture moderne se trouve dans le magnifique palais Rosa de l’architecte Fabio Maiorana, Via VI Aprile.

Une œuvre d’Ernesto Basile, aussi élégante que sévère, ouvre officiellement la voie à la production architecturale moderniste à Catane : c’est le palais Manganelli sur le Corso d’Italia, somptueux théâtre des scènes du film Le Guépard de Luchino Visconti. Tommaso Malerba est un architecte extraordinaire dans la région de Catane. Il a influencé par le style Liberty français et allemand que l’on retrouve dans le petit palais de la Piazza Duca di Camastra, dans le petit palais Abate sur la Via C. Abate et dans le célèbre palais Marano sur la Via Umberto. Abate et dans le célèbre Palazzo Marano sur la Via Umberto. Dans la boutique Frigeri, sur la Via Manzoni, les décorations Liberty sont les grandes vedettes.

Toujours à Catane, le théâtre Sangiorgi est un bâtiment complexe qui abrite également un café, un hôtel et un restaurant.

Découvrez la superbe gare de Taormine-Giardini : sa bâtisse exceptionnelle de style Liberty palermitain, avec un corps central surélevé à deux étages, flanqué de deux corps latéraux allongés. Il possède une magnifique façade extérieure avec deux tours crénelées, un auvent en fer forgé et dans les salles intérieures, des meubles en bois sombre et des plafonds décorés de fresques.

Les Officine Elettriche de Caltagirone, dans le quartier de l’ancien monastère de Santa Chiara, est un bâtiment de 1907, conçu par Ernesto Basile. La partie arrière de l’Hôtel de Ville est de style Liberty. Par ailleurs, le palais des Poste e Telegrafi, la maison Amico, le palais Magnolia, la maison Quattro Stagioni de S. Fragapane sont de style Liberty. Sans oublier l’église normande de San Giuliano, détruite lors du tremblement de terre de 1693, puis reconstruite avec une façade de style Liberty.

À Messine, vous trouverez également des noms d’architectes importants à part Basile, comme Coppedè et Piacentini. Les édifices de style Liberty sont : la villa Garner construite par l’architecte Santacaterina en 1903 dans le style Liberty floral typique, la villa Martines ou Villino delle Rondini pour ses céramiques représentant des hirondelles qui décorent la façade extérieure. Le palais Dogana, le palais du Governo di C. Bazzani, le bâtiment de la Cassa del Risparmio, œuvre d’Ernesto Basile, le cimetière monumental et le palais de la Prefettura. À Milazzo, dans l’ancien quartier marin de Vaccarella, le Villino Greco et la villa Vaccarino sont de style Liberty.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

SAISONS

CATÉGORIES