De Ségeste à Sélinonte

Détail

La Grèce antique n’a jamais été aussi proche. Une excursion de Ségeste à Sélinonte, en passant par les carrières de Cusa, vous montrera pourquoi.

En arrivant à Ségeste, la première chose que vous remarquerez est le temple présent sur le plateau entre les deux sommets de la montagne où, au Ve-IVe siècle avant J.-C., se dressait l’ancienne cité. De cette ville, vous pourrez aujourd’hui visiter le temple, le théâtre et le sanctuaire de la Contrada Mango.

Le temple dorique, superbe par sa disposition et son emplacement, ennoblit le site où il est placé. En raison de sa qualité artistique et de son style remarquables, ce temple peut être daté des 30 dernières années du Ve siècle.

Découvrez le temple de Ségeste avec l’audiotour izi.TRAVEL

Le théâtre se trouve se trouve plus en altitude, sur les pentes nord du mont Barbaro. Assez bien conservé, il possède une cavea d’un diamètre d’environ 63 mètres, en partie creusé dans la même roche et en partie construit et soutenu par un mur en blocs de calcaire. La partie supérieure de la cavea, aujourd’hui perdue, était peut-être entourée d’un mur de soutènement semi-circulaire solide. Sous la cavea, une grotte a été explorée, considérée comme sacrée, où des rituels de type élymien ont probablement eu lieu.

Le sanctuaire mis au jour dans la zone extra-urbaine, dans la Contrada Mango, est entouré d’un temenos (enceinte) et de blocs grossièrement taillés. L’intérieur du sanctuaire devait comporter plusieurs bâtiments sacrés, comme en témoigne la découverte de nombreux éléments architecturaux (chapiteaux et colonnes), ainsi que d’une multitude de céramiques datant du VIIIe au Ve siècle avant J.-C., certaines portant des inscriptions ou des gravures.

Des fouilles récentes ont révélé les ruines de la ville médiévale, ainsi que des vestiges islamiques et normano-souabes.

Vous visiterez ensuite la « fabrique » des temples. La zone archéologique des Rocche di Cusa, située à 13 km de Sélinonte, est l’endroit où les colonnes en roche calcaire ont été taillées pour construire son temple. Le site, parfois utilisé pour des représentations, a su conserver tout son charme d’autrefois. Se promener parmi les colonnes encore ébauchées ou couchées, attendant d’être mises en place, est un voyage passionnant dans le temps. Cliquez ici pour en savoir plus.

Vous rejoindrez enfin la ville de Sélinonte, impressionnante par ses paysages et son rayonnement culturel. Les fouilles de ce site archéologique sont très étendues et pour en faciliter la visite, il a été équipé d’un service de transport avec des véhicules électriques.

La ville de Sélinonte occupait jadis une zone assez vaste. Ici, sur la colline orientale, vous pourrez admirer les trois temples appelés E, G et F.

Le temple G, situé plus au nord (sur la droite en pénétrant dans la zone archéologique), était destiné à devenir l’un des édifices religieux les plus imposants de l’architecture classique, semblable au temple de Zeus olympien de la vallée des Temples d’Agrigente. Il n’a pas été achevé avant la chute de Sélinonte. Sa hauteur exceptionnelle atteint environ 30 mètres. La longue période de construction a conduit à l’utilisation d’un style dorique plus évolué dans la partie occidentale.

Le temple F est le plus petit. Il devait comportait six colonnes sur ses façades et 14 sur ses côtés. Sa cella est précédée d’un pronaos (vestibule avant) et l’opisthodome (porche arrière) est manquant).

Le temple E a des formes doriques, six colonnes sur ses façades et 15 sur ses côtés. Sa cella est précédée d’un pronaos, soutenu par deux colonnes, et il est suivi par l’adyton, partie sacrée, réservée et inaccessible, surélevée par rapport à la cella. Le temple E, qui s’est effondré lors d’un tremblement de terre, a été réédifié en 1960. C’est de ce temple que proviennent les splendides métopes à sujet mythologique, conservées dans le musée archéologique de Palerme.

Les traces de deux autres temples ont été découvertes sous celui qui a été rebâti.

En vous dirigeant vers le sud, vers les autres ruines, vous pourrez découvrir les vestiges des puissantes fortifications qui entouraient la cité depuis l’époque archaïque. Il y a ensuite la cité punique : une zone sacrée réservée aux sacrifices et la zone bâtie avec des murs à ossature ; sur les sols, vous pourrez voir le signe de la déesse Tanit, du caducée, du dieu Taureau.

Une succession de temples avec les vestiges du temple O, dorique et du temple A, semblable au précédent, tous deux de date incertaine (entre 490 et 460 avant J.-C.). Les habitations et les boutiques de cette zone témoignent, au même titre que les temples, de sa double fonction publique et privée. N’oublions pas de citer les vestiges de deux autres édifices de culte, le Megaron et le temple B aux colonnes ioniques et à la frise dorique.

Au centre de ce vaste espace, le temenos, se dresse le temple C grandiose, commencé en 560 avant J.-C., partiellement réédifié vers 1939, avec l’anastylose habituelle. il présente les vestiges de ses 6 colonnes sur la façade et de ses 17 sur les côtés ; la cella surélevée est précédée d’un adyton avec 4 colonnes.

Trois métopes du fronton sont conservées au musée archéologique régional A. Salinas de Palerme et représentent les plus beaux exemples de la sculpture sélinontique. Dans ce même musée se trouve une partie de la décoration dense, géométrique et florale du tympan, culminant avec la magnifique tête de Gorgone en coroplathie, qui ornait le fronton du temple.

Un peu plus au nord, vous pourrez voir les vestiges du temple D, semblable au temple C. À l’extrémité sud-est du temenos, un grand portique en L délimitait toute la zone. La zone nord-ouest de l’acropole servait de marché, avec des boutiques, une agora et des bâtiments résidentiels autour. En continuant encore vers le nord, vous arriverez à la porte qui fermait l’acropole, avec différentes tours et fortifications, le noyau de tout le système défensif de Sélinonte.

Découvrez-en plus sur les parcs archéologiques de Ségeste, Sélinonte et Lilibeo.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

Difficulté

Des endroits

Saisons

ENVIRON

  • Tour de la Sicile occidentale

    Si vous souhaitez passer des vacances sous le signe de l’art, de l’Histoire et de la culture, la Sicile est [...]

  • VISITE DE LA CUISINE VÉGÉTARIENNE DE SICILE

    La vie est faite de choix, tu sais. Et un choix qui est devenu de plus en plus populaire ces [...]

  • Scopello, San Vito Lo Capo, Marsala et environs

    Partez à la découverte de certaines des localités les plus fascinantes de la côte tyrrhénienne occidentale dans la province de [...]