Les vins du Nord-est de la Sicile

Détail

Zones Doc, zones Docg, vignes autochtones… par où commencer ? Quand vous parlez de vins en Sicile, vous risquez littéralement de vous faire risquer littéralement de se perdre ! Ici, chaque vin apporte avec lui les saveurs, les couleurs et les odeurs de la région de production. Vous ne pourrez pas dire que vous avez pleinement découvert les lieux que vous visitez si vous n’avez pas d’abord goûté le vin local. Partons donc à la découverte de la Sicile à travers ses vins.

Commençons par le nord de l’île, puis par les îles, les îles Éoliennes : la première zone DOC (Dénomination Origine Contrôlée ») que nous rencontrons est précisément celui du Malvasia delle Lipari. Un vin blanc composé à partir de deux raisins indigènes de Sicile, le Malvasia di Lipari (jusqu’à 95%) et le Corinthe noir (5-8%), au goût doux et aromatique. Il est également célèbre dans sa version liqueur ou « passito », appelée ainsi parce qu’elle est fabriquée à partir de raisins soumis à un séchage naturel, et donc avec un taux d’alcool plus élevé (18%); à déguster en fin de repas, éventuellement accompagné de fruits secs. 

Reprenons la route, pardon… la mer, et débarquons sur l’île mère.

Lorsque nous arrivons à Milazzo, nous nous trouvons déjà dans une autre zone DOC, celle de Mamertino (ou « Mamertino di Milazzo »), qui englobe une partie du nord-est de la province de Messine. Le Mamertino blanc est composé de raisins autochtones siciliens Grillo, Inzolia (ou « Ansonica », minimum 35%) et Catarratto (45%). De couleur paille, avec des reflets verdâtres (ambrés si dans la version « riserva »), il a un goût sec et équilibré. Le Mamertino rouge est un assemblage également composé de raisins autochtones : le Nero d’Avola (ou  » Calabrese « , minimum 60%) et Nocera (minimum 10%), un cépage originaire de Messine. Le vin a une couleur rubis plus ou moins pâle (tendant vers le rouge brique dans sa version « riserva ») et un goût sec, corsé et sapide. Idéal pour accompagner les plats de montagne à base de viande et de fromage, si vous vous trouvez sur les Nebrodi.

Mais cette même province compte également une autre zone DOC, l’une des premières en Sicile, celle du vin de Faro, produit sur le territoire de la commune de Messine. Le nom dériverait de l’antique population grecque de Pharii (d’où le nom de Punta Faro ou Capo Peloro), lesquels arrivés de Laconie auraient cultivé des vignes sur les collines de Messine. De Milazzo, nous nous déplaçons donc vers le nord, en direction du détroit, pour déguster ce vin rouge qui est le résultat de l’union de cépages autochtones caractéristiques : Nerello Mascalese (45-60%), Nerello Capuccio (15-30%) et le maître de maison, Nocera (5-10%). Ne vous laissez pas tromper par son odeur éthérée et délicate : en bouche, il sera sec et harmonieux. Un bouquet unique d’arômes et de saveurs, idéal pour les plats de viande aux saveurs méditerranéennes, le gibier et les fromages affinés. 

Nous descendons maintenant vers le sud et nous nous arrêtons sur les pentes noires de l’Etna. Le contraste visuel entre la terre sombre et le vert luxuriant des châtaigniers et des chênes vous laissera sans voix. Ici même, sur l’Etna, la vigne a trouvé des conditions environnementales, poussant jusqu’à 1100 m au-dessus du niveau de la mer. La zone DOC Etna, qui se trouve entièrement dans la province de Catane, peut pour cette raison être définie comme « une île dans l’île« , car ses caractéristiques pédoclimatiques la distinguent clairement du reste de la région. La nature du sol, étroitement liée à la matrice volcanique, donne aux raisins cultivés ici une sensation particulière et agréable de minéralité au goût, contribuant, surtout dans le cas des vins blancs, à améliorer la qualité du vin.

Prêt à goûter ? Vous avez l’embarras du choix. Commençons par l’Etna Bianco, un assemblage à base de Carricante (minimum 60% ; 80% dans la version « superiore »), un cépage originaire (minimum 60% ; 80% dans la version « superiore »), un cépage originaire de l’Etna, et le Catarratto (de 0 à 40%) avec des reflets dorés et une saveur sèche et fraîche. Laissez-vous envoûter par les reflets grenat de l’Etna Rosso (également dans la variante « riserva »), produit à partir de raisins Nerello Mascalese (minimum 80%) et Nerello Cappuccio (0 à 20%). Les mêmes raisins sont également utilisés pour produire le rosé de l’Etna, reconnaissable à sa couleur rouge rubis et à son goût prononcé.  Enfin, si vous aimez les bulles, vous ne pouvez pas manquer l’occasion de goûter à l’Etna spumante, vin rosé ou blanc issu de raisins Nerello Mascalese (minimum 60%), au goût persistant, du brut à extradry. 

Si vous souhaitez encore découvrir la Sicile à travers ses vins, ce n’est qu’un début. Revenons sur le reprenons la route : direction le sud-est!

Si, par contre, votre direction est l’ouest, ne vous inquiétez pas, vous avez encore beaucoup à goûte.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

Difficulté

Des endroits

Saisons

ENVIRON

  • La Sicile entre histoire et culture

    Nous découvrons des lieux uniques et évocateurs en Sicile en suivant les traces de cet itinéraire historique et culturel. Ce [...]

  • PARCOURS EQUESTRE SUR L’ETNA

    Explorer l’Etna c’est comme découvrir une autre planète:  il y a de la terre noire partout, de grands sédiments de [...]

  • ART DE RUE À MESSINA

    Banlieues grises, quartiers entiers abandonnés, bâtiments illégaux... Si vous pensez qu'il n'existe aucun remède aux distorsions et à la laideur [...]