Sentier de Saint Felice de Nicosie

Détail

Une randonnée, un chemin de bien-être psychophysique, un pèlerinage de foi et une expérience de « tourisme lent ». C’est le Chemin de Saint Félix de Nicosie, tel qu’il a été tracé par les frères capucins. Un chemin historique, également pratiqué traditionnellement à cheval par les fidèles qui, au mois d’août, allaient de Tusa à Nicosie, la ville natale du saint, en traversant les communes de la Costa Alesina et les provinces de Messine et d’Enna.

Le parcours de de Saint Félix de Nicosie suit en partie l’itinéraire de l’ancien pèlerinage à cheval, couvrant une distance totale de 60 km sur trois ou quatre jours, en quatre étapes, en fonction de l’intérêt et de la forme physique de chacun. Le long du parcours, on peut admirer une variété de paysages naturels, des Madonies aux Nebrodi, qui remplissent le cœur et l’esprit.

Le point de départ du chemin de Saint Félix depuis Nicosie est l’ancien couvent des Capucins de Tusa (ME), une ville qui vaut la peine d’être visitée pour sa beauté artistique et la possibilité de découvrir la mer et la montagne. Le joyau à ne pas manquer ? L’écomusée du land art Fiumara d’Arte, œuvre de l’artiste Antonio Presti. Après avoir traversé une zone boisée, nous arrivons à Pettineo, point d’arrivée de la première étape.

Après avoir visité le centre historique de Pettineo (ME), avec les ruines de la Tour de Sant’Antonio et la petite église annexée, le Chemin de Saint Félix de Nicosie continue en direction de la ville côtière de Motta d’Affermo (ME), une étape intermédiaire, pour arriver au village médiéval de Mistretta.

Mistretta, connue sous le nom de « selle des Nébrodes » parce qu’elle se trouve à proximité de la forêt, à mi-chemin entre Messine et Palerme, a été la « ville impériale » de Frédéric II, comme en témoignent les vestiges du château, les bâtiments historiques et les anciennes églises. En prenant la route qui mène à la réserve naturelle de Sambughetti-Campanito (commune de Cerami, province d’Enna), nous découvrons un éden de rochers et de petits lacs, propice à la méditation et à la prière, ainsi qu’à l’hébergement.

Quatrième et dernière étape de la Route de San Felice, la ville natale du saint, Nicosie (EN), et le couvent des Capucins. La « ville des 24 barons » est riche en histoire et en monuments, comme la somptueuse cathédrale de San Nicolò, et la ville natale de celui qui, en son siècle, s’appelait Filippo Giacomo Amoruso (1715-1787) et qui est aujourd’hui l’inspirateur de ce passionnant pèlerinage.

En savoir plus sur le site de la Voie Saint-Félix de Nicosie.

Carte web régionale des chemins et itinéraires pour la mobilité réalisée par LabGis Osservatorio Turistico della Regione Sicilia, en collaboration avec FIAB Sicilia et CAI Sicilia.

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

60 KM

Difficulté

Moyenne

Des endroits

Saisons

Catégories

ENVIRON

  • PARCS ARCHÉOLOGIQUES DE GELA, MORGANTINA ET VILLA DEL CASALE

    L'histoire comme vous ne l'avez jamais vue, parmi des murs, des céramiques et des mosaïques parfaitement conservés. Un voyage dans [...]

  • Voyage dans les lieux de la poésie de Quasimodo

    Salvatore Quasimodo, poète sicilien, prix Nobel de littérature en 1959, n'a certainement pas besoin d'être présenté. Né à Modica en [...]

  • La Voie de Tindari

    Le Chemin de Tindari représente l'un des pèlerinages les plus anciens et les plus sincères de la région, attirant des [...]