Le Moyen ge et les Dolomites en Sicile : San Marco D’Alunzio, Alcara Li Fusi, Longi et Frazzanò

Dettaglio

Une vue imprenable sur les îles Éoliennes, à quelques kilomètres des Dolomites et observer les vautours fauves dans leur habitat naturel ? Et ensuite, se perdre dans le Moyen Âge des rues étroites et des murs d’abbaye? Tout cela ressemble à un conte de fées, mais c’est bien réel : il suffit de nous suivre dans ce coin des Nebrodi. 

Nous commençons par San Marco d’Alunzio, un splendide village perché sur une colline du parc des Nebrodi, qui surplombe la mer Tyrrhénienne. La vue s’étend des îles Éoliennes à Palerme et ce n’est pas un hasard si ce panorama s’est vu attribuer deux étoiles sur trois par le Guide vert Michelin.

D’anciennes origines (grecque, romaine, byzantine, arabe), on y trouve de nombreux bâtiments et monuments d’intérêt culturel : de l’ancien temple d’Hercule à l’église de San Teodoro (d’origine byzantine) et aux imposants vestiges du château normand. Si vous aimez les sports en plein air, vous pourrez profiter d’une zone équipée gratuite (« Percorso della Salute » parcours de santé) où vous pourrez faire de l’exercice en pleine nature. De nombreux sentiers et itinéraires de trekking permettent de découvrir non seulement la beauté naturelle des Nebrodi, mais aussi les meilleurs endroits (déjà marqués sur place) pour photographier les vautours fauves des Nebrodi

Éloignons-nous maintenant de la mer et grimpons vers la deuxième étape : Alcara Li Fusi, un beau village dominé par les Rocche del Crasto, connues comme les  » Dolomites de la Sicile « . D’origine très ancienne, comme les villages voisins (son nom dérive de l’arabe Al Qarya, littéralement « centre urbain »), Alcara offre également une grande variété de points d’intérêt : de la monumentale Fontana Abate aux nombreuses églises, du quartier de la Motta avec son entrelacement de rues à la manière des kasbahs arabes, à l’Ermitage de S. Nicolò Politi. La visite de la Grotta del Lauro, à 1068 mètres d’altitude, dans l’imposant massif des Dolomites de Crasto, est incontournable. La grotte est la principale cavité karstique des Rocche et à l’intérieur, encore partiellement inexplorée, vous trouverez des stalactites, des stalagmites et des colonnes aux formes les plus variées. Sur les spectaculaires parois lisses de la grotte, l’aigle royal, symbole de la ville, trouve son habitat naturel. Derrière la Rocche del Crasto se trouve la zone des vautours fauves qui, en plus d’abriter les volières d’acclimatation des griffons qui seront réintroduits dans le parc des Nebrodi, constitue également un point d’observation très important pour ceux qui sont déjà dans la nature.

Pour ceux qui aiment le trekking et les hauts sommets comme ceux des Dolomites, il est possible de faire une randonnée en partant du rocher Calanna (1045 m au-dessus du niveau de la mer), puis de continuer jusqu’au rocher Crasto (1315 m au-dessus du niveau de la mer), en passant par tous les sommets de la crête rocheuse qui surplombent la ville et en terminant sur le rocher Traura (1005 m au-dessus du niveau de la mer) pour profiter d’une vue à couper le souffle. 

Nous nous dirigeons maintenant vers l’est, en descendant du côté de Fitalia, pour atteindre lu paisi di li funci (« le pays des champignons »), comme disent les gens du pays. Dominée au nord par les Rocche del Castro, la ville est construite autour du château (12e siècle), qui est en excellent état. Perdez-vous dans ses ruelles médiévales qui sentent l’antiquité, ses escaliers de pierre et ses pentes raides. Visitez la Chiesa Madre avec son orgue du XVIIe siècle et ses précieuses peintures, puis la Chiesa della S. Annunziata, qui abrite une statue du XVIe siècle réalisée par Giacomo et Antonio Gagini. 

Egalement à Longi, la nature est aussi la star. Immergez-vous dans des lieux où la nature semble vous parler : le bois de Mangalaviti, avec ses arbres séculaires si denses qu’ils ne laissent pas entrer la lumière du soleil ; ou le lac de Biviere (de Cesarò) tout proche; ou encore la « Stretta » de Longi, la vallée traversée par des rapides et des cascades où les deux montagnes semblent se frôler (avec ici la possibilité de parcours de trekking et trekking acquatique). 

Oui, mais alors, direz-vous, quel est le rapport avec les champignons ? Il est impossible de quitter Longi sans avoir goûté l’un des nombreux plats à base de champignons, ainsi que ceux préparés avec du porc noir Nebrodi.

Nous terminons notre visite en nous déplaçant plus au nord, à Frazzanò. À quelques kilomètres de la ville se trouve l’ancienne abbaye de San Filippo di Fragalà, qui comprend les structures du monastère basilien primitif aux origines très anciennes : son existence remonte à 495, mais à l’époque arabe, l’institution a connu une période de déclin. Elle fut reconstruite à l’époque normande (1090) et devint l’un des plus importants centres italo-grecs du sud. Perdu entre les murs séculaires de l’abbaye, immergé dans la nature la plus intacte, le Moyen Âge n’aura jamais semblé aussi proche de vous. 

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DURÉE

Distance

Difficulté

Des endroits

Saisons

ENVIRON

  • ITINERAIRES D’ARCHEOLOGIE SOUS-MARINE

    Êtes-vous passionné par les fonds marins, toujours à la recherche de nouveaux trésors à découvrir ? la Sicile offre 21 [...]

  • Voyage dans les lieux de la poésie de Quasimodo

    Salvatore Quasimodo, poète sicilien, prix Nobel de littérature en 1959, n'a certainement pas besoin d'être présenté. Né à Modica en [...]

  • PARCOURS EQUESTRE SUR LES NEBRODI

    Quand on parle de Sicile, on pense à la mer, à l’été à la chaleur; mais l’île principale de la [...]