Capo d’Orlando

Dettaglio

La ville de Capo d’Orlando, en province de Messine, est une destination sophistiqué,e fascinante et dynamique, on dirait absolument attrayante.

Sa dénomination actuelle, datant de l’époque Normande, fait référence au paladin légendaire de la célèbre Chanson de Roland qui apparemment s’était arrêté ici pendant une Croisade en Terre Sainte. En réalité l’ancienne dénomination grecque, Agatirno (« celui qui porte le magnifique thyrse« ), révèle qu’il s’agissait à l’origine d’une ville sacrée à Dyonisius.

Capo d’Orlando est l’une des stations balnéaires les plus populaires du littoral tyrrhénien grâce à sa position stratégique. En effet elle se trouve à une heure environ de Cefalù (en direction de Palerme) et de Milazzo (en direction de Messine). C’est également le point de départ idéal pour des excursions aventureuses hors de la ville entre mer et montagne où à la découverte des villages de l’arrière-pays de la Sicile.

La ville de Capo d’Orlando est habituellement associée à Giuseppe Tomasi de Lampedusa, le cousin du timide Baron Lucio Piccolo de Calanovella qui pendant son séjour près de Villa Vina, avait écrit la plupart de son chef-d’œuvre Le Gattopardo. La Villa Piccolo et son parc sont situés sur le sommet d’une colline merveilleuse dominant la plaine de Capo d’Orlando. Ce complexe du XIXe siècle est aujourd’hui une maison-musée gérée par la Fondation Famiglia Piccolo di Calanovella.

Quittons la Villa Piccolo et dirigeons-nous vers le promontoire dominant la côte sur laquelle se développe le centre-ville pour profiter de l’une des meilleures images de Capo d’Orlando. Pour atteindre le point de vue vous devez monter quelques centaines de marches à travers les méandres des plantes et des odeurs du maquis méditerranéen.

Au sommet, à côté des vestiges d’un ancien Château Médiéval, se trouve le Sanctuaire de Maria Santissima di Capo d’Orlando du XVIIe siècle, également connu sous le nom de Santuario della Madonna. Le bâtiment comporte une seule nef avec trois chapelles et il est surmonté d’un plafond en bois marqueté en forme d’étoile à huit branches. Ce Sanctuaire est une destination de pèlerinage le jour de la fête qui se tient le 22 Octobre.  

D’ici, en haut, vous jouissez d’une vue extraordinaire qui s’étend de Capo Milazzo à Cefalù et aux Iles Eoliennes qui émergent de l’eau en face. En observant la ville en dessous, vous pourrez facilement reconnaitre les rues principales du shopping: Via Piave et Via Vittorio Veneto qui sont parallèles à la promenade.

L’autre symbole de la ville, le Phare activé au début des années 1900, est situé aux pieds de la Montagne de la Madonna. Juste à côté du phare, vous trouvez un petit lac côtier alimenté par des eaux souterraines douces et salées.

En poursuivant la route côtière qui offre de magnifique coup d’œil sur la mer, vous arrivez au village de S. Gregorio. 

Dans le petit village de pêcheurs, qui avait inspiré Gino Paoli pour écrire sa chanson Sapore di Sale, il y A une église dédiée au Pape Gregorio Magno et une petite place entourée par les maisons de pêcheurs typiques qui en été devient un lieu de rencontre où gouter une bonne glace. 

C’est ici que commence le Chemin Goletta, un pittoresque itinéraire de randonnée de difficulté moyenne qui est complètement entouré par la nature. Autrefois ce chemin était le seul lien entre le village de San Gregorio et le centre-ville de Capo d’Orlando.

Non loin de là se trouvent les Thermes Bagnoli, des ruines thermales d’une ancienne maison romaine datant du 3e-4e siècle ap. qui méritent sûrement une visite. Ces thermes se composent de 8 pièces mais elles ont été endommagées par des événements sismiques. Cependant il est encore possible de voir trois pièces: le frigidarium, le tepidarium et le calidarium.

En poursuivant la route vous arrivez à la Marina de Capo d’Orlando l’un des points de repère du tourisme de prestige de la Sicile. En été influenceurs et d’autres personnages à bord de yachts de luxe et de catamarans, prennent la mer d’ici pour passer des vacances de rêve dans les Iles Eoliennes.

Après avoir passé toute la journée à la plage, le port devient le lieu idéal pour se détendre en faisant du shopping, un apéritif au coucher du soleil ou un dîner gourmet inoubliable.

Toutefois le lieu du cœur où se promener tranquillement reste la promenade Andrea Doria qui, avec ses kilomètres de plage libre baignée par une mer cristalline offre des spectacles d’une beauté incomparable au lever et au coucher du soleil. Les plus sportifs pourront faire du jogging et jouir de l’un des parcours les plus incroyables de la Sicile: essayez-le-vous-même!

Partagez ce contenu !

EMPLACEMENT

DES ENDROITS

SAISONS