C’est une petite île magnifique, unique, assez sauvage et peuplée d’habitants accueillants. Le paradis des plongeurs et des poissons. Des fonds marins extraordinaires, une réserve marine comme on en trouve peu en Méditerranée, ainsi que des centres de plongée parfaitement équipés. Une histoire fascinante.

Celle d’Ustica. Un joyau qui s’élève sur l’écume de la mer.

L’île de Circé magique se trouve au cœur du bleu de la mer Tyrrhénienne, à seulement 67 kilomètres de Palerme. Sur moins de 9 kilomètres carrés, elle est riche en Histoire, art, nature, aventure et culture. Un climat magnifiquement doux et une végétation dispersée, regorgeant d’oliviers, d’amandiers, de vignes, de genêts et de la steppe méditerranéenne caractéristique.

Découvrez-la en 10 étapes !

1 – La mer

Baies avec du sable de galets, grottes sublimes, couleurs incroyables et eau cristalline.

Cala Sidoti se trouve sur le versant ouest de l’île et possède des fonds marins bas à proximité de la rive. C’est pour cette raison qu’elle est conseillée aux familles avec enfants.

Immédiatement après, vous découvrirez la plage Scogli Piatti, idéale pour se détendre au soleil dans un décor inoubliable.

Piscina naturale est une étendue d’eau transparente enclavée par un récif et communiquant avec la mer sous le phare de Punta Cavazzi.

Plage de galets peu fréquentée et facilement accessible, Punticedda.

Dans la partie nord de l’île, près du village préhistorique des Faraglioni, les petites criques de la plage de Curruggio.

2 – Une promenade en bateau

Offrez-vous une visite en bateau des grottes pour découvrir le ravissement d’admirer la mer d’Ustica dans toutes ses nuances de lumière et de couleur.

Laissez-vous emporter par la magie des minéraux, écoutons le silence que seules les grottes savent offrir : la grotte Azzurra, dans la grotte Verde avec ses reflets émeraude, la grotte Pastizza aux stalactites très anciennes, ou encore la grotte des Barche, où les pécheurs se réfugiaient autrefois pendant les tempêtes, ainsi que la grotte de l’Oro aux parois colorées et brillantes.

3 – La plongée

À Ustica, vous trouverez la première aire marine protégée établie en Italie, abritant des merveilles exceptionnelles de la flore et de la faune marine de la Méditerranée. C’est pourquoi Ustica est un paradis marin et archéologique à explorer, surtout pour les plongeurs et les amoureux de la mer. Vous pourrez faire votre choix parmi divers fonds marins sublimes.

À proximité de Scoglio del Medico se trouve une faune marine désormais rare en Méditerranée, composée principalement de barracudas, de mérous, de sars communs et de sérioles.

Punta Galera, à l’image de Scoglio del Medico, est l’un des sites de plongée les plus impressionnants en raison de la présence de la grotte des Gamberi, où, à une profondeur d’environ 37 mètres, vous pourrez observer une colonie de petits crustacés avec des antennes.

Secca della Colombara commence à une profondeur de seulement 3 mètres et, rapidement, vous serez époustouflé par une paroi verticale de basalte colonnaire qui s’enfonce jusqu’à 30 mètres.

Quant au Secchitello, il se caractérise par de grands blocs rocheux reposant sur des fonds sablonneux entièrement colonisés par des organismes benthiques, le sable blanc reflétant la lumière du soleil dans une atmosphère surréaliste.

Dans la grotte des Cipree, vous pourrez assister à un spectacle unique : des stalactites et des racines d’arbres tombant dans l’eau.

Punta dell’Arpa est une plongée à environ 35 mètres, recommandée aux plongeurs titulaires d’un brevet avancé. En suivant un éboulement de gros blocs rocheux, vous déboucherez sur des rochers entièrement recouverts de gorgones rouges.

4 – Les promenades et les sentiers

La morphologie du territoire invite à faire des promenades à la découverte des espèces indigènes de la réserve orientée île d’Ustica. Des sentiers qui suivent ses pentes douces, rappelant son origine volcanique, permettent de profiter de paysages intenses entourés par le bleu de la mer et l’azur du ciel et de magnifiques couchers de soleil. Le maquis méditerranéen, varié et unique, évolue au fil des saisons dans un mélange de couleurs contrastantes.

Le sentier de Mezzogiorno est un itinéraire qui part de la tour Santa Maria, bâtie par les Bourbons. Vous aurez un aperçu de la beauté extraordinaire de Cala San Paolo où, en y regardant de plus près, il sera possible de remarquer les signes superficiels d’une fissure profonde (Spaccazza di San Paolo) qui descend à pic dans le fond marin. Le sentier se poursuit avec Punta Galera jusqu’à Punta Cavazzi.

Rocca della Falconiera est un ancien site archéologique de l’époque paléochrétienne et offre un point de vue exceptionnel : vous pourrez en effet admirer plusieurs tombes hypogées (IIIe siècle avant J.-C.) et une nécropole romaine tardive avec des tombes creusées dans la pierre.

Une promenade évasive autour de l’île au milieu de grandes étendues d’essences méditerranéennes est celle du sentier du Bosco qui part au nord de l’île en suivant la voie utilisée par les charbonniers qui exploitaient les ressources naturelles de l’île.

5 – Sentier de la côte nord

L’itinéraire part de la place de l’Hôtel de Ville, se poursuit sur la Via Petreria en direction de Tramontana et après une trentaine de mètres, il bifurque à la hauteur d’un petit bâtiment qui signalait l’une des limites que les voisins ne pouvaient pas franchir. Sur le mur de droite, une plaque de marbre a été placée là le 13 mai 1906 en mémoire de la visite des souverains Vittorio Emanuele III et de la reine Elena après un très fort tremblement de terre qui a secoué l’île. Après avoir emprunté la route pavée, vous traverserez sur la droite une voie qui mène à la Falconiera et vous continuerez pour atteindre la vue splendide sur Cala Giaconi et la falaise qui la surplombe.

Après le virage, vous pourrez admirer un sanctuaire en pierre dédié à la Madone, construit au XIXe siècle par un insulaire local sur le site d’une ancienne tour de guet. D’ici également, un merveilleux panorama sur la côte septentrionale de l’île s’offrira à vous. En continuant, vous verrez sur la droite le rocher de Sacramento, qui est célèbre pour sa forme.

Encore plus loin, le Gorgo Maltese, autrefois utilisé pour la collecte de l’eau de pluie et également utilisé par les Romains. Au niveau de la pointe la plus au nord de l’île, vous pourrez accéder au village préhistorique des Faraglioni.

6 – Promenade à dos d’âne

L’idée géniale de se promener dans les rues de l’ancien village et sur les fabuleux sentiers naturels à dos d’un âne sympathique peut devenir réalité à Ustica.

Un itinéraire ludique, adapté même aux plus petits, vous ramènera dans le passé et rendra vos vacances inoubliables.

7 – À pied et à vélo

Il faut compter 5 à 6 heures de marche pour faire le tour de l’île sur le sentier. L’ascension de la colline de la forêt (mont Guardia dei Turchi, 244 m d’altitude) est nettement plus rapide. En chemin, vous pourrez rencontrer des lapins sauvages et, dans le ciel, des faucons. Vous pourrez également louer un vélo sur le port : descentes et montées difficiles (plus de 20 % de dénivelé) et passages plats. Attention : ne vous laissez pas distraire pour admirer le panorama.

8 – Le presidio Slow Food et la pizza d’Ustica

Les lentilles d’Ustica (Presidio Slow Food) que l’on trouve dans le groupe des îles siciliennes, sont uniques et délicieuses. La pizza d’Ustica est un mets local simple et savoureux, préparé avec de la sauce tomate, des anchois, de l’ail et un peu de chapelure.

La production de vin de l’île est remarquable, notamment le cépage zibibbo, qui est utilisé pour réaliser un délicieux Passito. N’oubliez pas de déguster les conserves fabriquées directement sur l’île avec des matières premières locales.

9 – Les sites archéologiques et les musées

Un livre d’histoire à ciel ouvert sur la terre ferme et dans la mer. Des sépultures, des galeries et un grand nombre de pièces archéologiques, dont certaines ont été retrouvées dans les profondeurs sous-marines à la suite de naufrages, témoignent de la présence constante de l’homme depuis le Paléolithique. Phéniciens, Grecs (qui l’ont appelée Osteodes), Carthaginois, Romains, qui lui ont donné son nom actuel (provenant du mot « ustum », « brûlé »). Pendant longtemps, elle a servi de base et de refuge aux pirates sarrasins et barbaresques.

Commencez par le village préhistorique des Faraglioni, un peuplement datant de l’âge du bronze avec des huttes circulaires défendues par des murs solides.

Ne manquez pas de visiter le musée archéologique communal « Padre Carmelo Seminara », où vous pourrez admirer des objets de l’âge du bronze moyen, des ustensiles domestiques, des outils en obsidienne et des bijoux en matériaux divers provenant de l’ancien peuplement préhistorique du village des Faraglioni, dont certains sont également conservés au musée archéologique de Torre Santa Maria.

Des moments studieux au Laboratorio-Museo di Scienze della Terra Isola di Ustica, qui étudie l’histoire géovolcanologique de la formation de l’île, et enfin, préparez-vous à découvrir le passé au Museo della Civiltà Contadina e Marinara L.S. D’Asburgo parmi les équipements et instruments agricoles et maritimes d’Ustica et les objets domestiques usuels.

10 – Les festivités

Pour vous plonger complètement dans la vie de l’île et participer aux traditions locales, vous pourriez planifier votre voyage à Ustica en tenant compte des dates suivantes : le dernier dimanche du mois de mai se déroule la fête de la Madonna dei Pescatori ; le 24 août la fête du Santo Patrono San Bartolomeo ; le premier dimanche du mois de septembre la Madonna alla Croce ; le deuxième dimanche du mois de septembre la fête de San Bartolicchio ; et pour finir, au mois de juillet, ne manquez sous aucun prétexte la fête de la Mare et de l’Area Marina Protetta !

 

Condividi questo contenuto!